F.S.U.

Accueil >

La Fédération

>

Les Dossiers

>

Europe - International

>

La francophonie syndicale en route pour le sommet de (...)

Europe - International

La francophonie syndicale en route pour le sommet de Madagascar

jeudi 17 décembre 2015
Après Dakar en 2014, c'est à Madagascar que les chefs d'Etat de la Francophonie tiendront leur sommet, en novembre 2016. Comme à chaque édition, le Comité Syndical Francophone de l'Education et de la Formation (CSFEF) tiendra auparavant une Rencontre de trois jours, avec les responsables des syndicats de tous les pays francophones.

Le Sommet de la Francophonie

Le sommet de la Francophonie se tient tous les deux ans. Après Dakar en novembre 2014, le prochain sommet des chefs d’Etat francophones est prévu les 19-20 novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar).
Le Sommet devrait être précédé, à partir du 14 novembre 2016, d’un village de la Francophonie, qui constituera le rendez-vous de la société civile francophone, ainsi que des médias, des représentations des Etats...
Chaque Sommet se termine par l’adoption d’une déclaration sur de nombreuses questions : économie, environnement, sécurité... La dernière déclaration, à Dakar, avait fait peu de place à l’éducation. Une déclaration-interpellation sera adressée par le CSFEF dès avril 2016 aux chefs d’Etat de la Francophonie pour peser sur la déclaration finale du Sommet.

La Rencontre du CSFEF

Le CSFEF tient, avant chaque sommet, une Rencontre. En utilisant ses fonds propres (cotisations des organisations qui composent le bureau) ainsi que des subventions (OIF, MAE notamment), il rassemble des délégué-es de tous les pays francophones.
Pendant trois jours, des débats et des ateliers sont organisés, sur des thèmes variés : Comment accroître la syndicalisation ? Comment donner plus de place aux femmes ? Quel dialogue social ? Quelles priorités pour les syndicats ?

Atelier de renforcement de capacités de FEKRIMPAMA

Lors de la récente réunion du CSFEF à Madagascar de novembre 2015, les deux militant-es de la FSU ont pris part à l’animation d’un atelier de renforcement du syndicat Fekrimpama, unique affilié de l’IE à Madagascar.
Environ un tiers des présent-es participaient à leur première réunion syndicale. Il faut dire que les pratiques syndicales sont bridées par l’autoritarisme hiérarchique, depuis les chefs d’établissements jusqu’au ministère.
L’atelier était destiné à préparer des assemblées générales d’une journée, qui se tiendront dans une douzaine de régions en janvier-février, afin de préparer le congrès national de mars.

Ce renforcement du syndicat Fekrimpama, conjugué avec la mise en place d’un comité intersyndical (8 syndicats) malgache de préparation de la Rencontre du CSFEF, devrait contribuer à la réussite de l’événement.

Partager cet article :